Trading, 5 nouveaux sites non autorisés par l’AMF

ball-63527_960_720

En plein essor, le marché des changes en ligne est pris d’assaut, ces dernières, années par des opérateurs non autorisés par les autorités compétentes.

Dans un récent contrôle effectué sur les intervenants du Foreign Exchange, Forex,  (marché de change), l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et l’AMF (Autorité des marchés financiers) viennent d’identifier pas moins de cinq sites internet non autorisés qui ont investi le marché du trading en ligne en France.

Les mises en garde de l’Autorité de régulation

En l’absence d’autorisation, ces acteurs du marché financier agissent donc d’une manière illégale, mais sans pour autant identifier ni les animateurs, ni la localisation de ces plateformes.
Leurs actions sur le marché en ligne s’expriment actuellement par des campagnes publicitaires intensifiées sur internet et des envois en cascade de mails et SMS sur téléphone mobiles incitant le public vers des opérations financières sur leurs plateformes respectives.
Les cinq sites non autorisés à intervenir sur le marché qui viennent d’être identifiés sont : www.financikatrade.com, qui agit sous l’identité de Financika Sharp Trading LTD, www.investing-secure-international.com (Investing Secure International LTD), www.mrtmarkets.com (MRT Technology Limited), www.thrustmarkets.com (Thrust Markets) et enfin, www.gninvest-ag.com, qui n’est autre que l’usurpation de l’identité d’un autre opérateur, GN Invest AG.

Authentifier les intermédiaires financiers

Face à l’ampleur du fléau et pour prévenir contre les risques encourus avec des acteurs du marché en ligne non autorisés, l’AMF et l’ABEIS (Assurance Banque Epargne Infos Services) suggèrent de procéder à l’authentification des intermédiaires du marché financier en ligne avant tout engagement.
Pour faciliter la tâche, les deux organismes viennent de publier la liste détaillée et actualisée de tous les intervenants du marché du trading non autorisé.
Dans le cas où l’intermédiaire n’est pas affiché comme étant un acteur autorisé, l’autorité de régulation recommande de ne pas répondre à leurs offres sur internet.
Cependant, les deux organismes appellent à une grande vigilance sur le marché des changes en ligne.


Articles Similaires