La Bourse de Francfort en retrait

bourse_de_francfort_reuters

Ce mercredi 8 février, la bourse de francfort n’a pas cru devoir avancer ou reculer. Il faut dire que les investisseurs n’attendent rien de nouveau sur le plan économique dans les jours qui viennent et se défient du contexte politique. L’indice le plus connu, le Dax a fait du surplace. Les traders ne savent plus à quels saints se vouer. Leurs options binaires valent la peine d’être vécues dans le cadre d’une volatilité minimale. Le Dax donc est sur un seuil de 11 543 points et les valeurs moyennes ne font pas mieux avec leur baisse de 0,61 % à 22 709 points. Sur le Forex l’euro déçoit ou étonne, il donne le la. La veille sa faiblesse relative avait boosté les actions d’entreprises exportatrices.

La dette grecque revient sur scène

La politique fait son grand retour avec les craintes sur la dette grecque. Comment vont s’entendre les dirigeants européens sur ce sujet épineux ? Ils se montrent en outre frileux alors que la question grecque revient sur le devant de la scène. Allégement ou attentisme vont-ils prévaloir ? Tout comme Boeing aux USA c’est Lufthansa qui sort du lot avec une progression de plus de +3 % à 12,45 euros.

Dérégulation aux USA égale concurrence accrue des banques US

Que dire des résultats futurs des banques européennes ? Si les décrets de M Trump autorisent une dérégulation des acteurs du secteur bancaire aux USA, la concurrence sera faussée avec celles du vieux continent. Le président de la fédération allemande des banques privées (BDB) s’inquiète d’une possible perte de compétitivité des instituts de crédit européens face à la déréglementation des banques américaines. Comme pour lui donner raison la Commerzbank va annoncer des résultats en baisse en 2016 par rapport à 2015. Alors que faire sur le Dax ? Comme ailleurs c’est la prudence qui prévaut et la pose de stop à l’achat ou à la vente lors d’opérations délicates à analyser.

optionweb apprendre a trader le trading cfd protege

Articles Similaires